per.jpg

Programmation, robotique et plan d'études

L’activité robotique s’inscrit dans le plan d’études romand comme activité de renforcement d’une notion complexe.

FG 21 – MITIC

Décoder la mise en scène de divers types de messages

UTILISATION D’UN ENVIRONNEMENT MULTIMÉDIA 

  • Utilisation d’un ordinateur et de ses périphériques (imprimante, scanner, clé USB,…)
  • Utilisation autonome ciblée de ressources numériques d’apprentissage
  • Utilisation des menus contextuels à l’aide de la souris
  • Utilisation du clavier et des touches spéciales(ctrl, delete, alt, @,…)

PRODUCTION DE RÉALISATIONS MÉDIATIQUES

  • Production de réalisations médiatique (ligne de programmation pour la robotique).

ÉCHANGES, COMMUNICATION ET RECHERCHE SUR INTERNET

  • Regard critique sur les sites et sur la navigation Internet (valeur de l’information, orientation dans le site et reconnaissance des diverses possibilités de passage d’un site à l’autre)

FG 24 – FORMATION GÉNÉRALE

Assumer sa part de responsabilité dans la réalisation de projets collectifs

  • Mise en place de projets collectifs, recherche des compétences de chacun en lien avec les tâches à accomplir.
  • Planification par étapes du travail en établissant des objectifs.
  • Auto- ou coévaluation de ces étapes et réadaptation des stratégies en conséquence.
  • Description de chaque étape du travail, des expériences et de leurs résultats, ainsi qu’identification des facteurs de réussite ou d’échec.
  • Évaluation des modalités de collaboration de chacun dans un projet. 
  • Construction du projet en tenant compte de la pluralité des opinions

CAPACITES TRANSVERSALES

Les capacités transversales permettent à l’élève d’améliorer sa connaissance de lui-même et concourent à optimiser et à réguler ses apprentissages.

COLLABORATION

  • Durant l’activité proposée, les élèves réaliseront leurs tâches par petit groupe de 2 ou 3. Cette situation de prise en compte de l’autre sera donc propice à des échanges de points de vue, à écouter et à s’entendre sur des divergences, se faire confiance, articuler et communiquer son point de vue, réagir aux faits, aux situations ou aux événements ou encore à participer à l’élaboration d’une décision commune et à son choix.

COMMUNICATION

  • L’immersion dans le contexte particulier d’une activité robotique est idéal pour la mobilisation de ressources permettant de s’exprimer à l’aide d’ un vocabulaire adapté et plus étendu.

STRATÉGIES D’APPRENTISSAGE

  • La robotique peut aussi être utilisée comme moyen pratique pour appliquer des connaissances théoriques ou comme vecteur pour développer ses stratégies d’apprentissage, ses méthodes de travail. La robotique permet de développer l’utilisation et l’exploitation de procédures appropriées, d’organiser son temps et son matériel et de développer son autonomie. La robotique permet également l’émergence de méthode heuristique chez les élèves qui émettent constamment des hypothèses, explorent de nouvelles solutions, les corrigent et finalement évaluent la pertinence de leurs choix.

PENSÉE CRÉATRICE

  • La capacité à développer une pensée créatrice est axée sur le développement de l’inventivité et de la fantaisie, de même que sur l’imagination et la flexibilité dans la manière d’aborder toute situation. C’est justement par la combinaison de leur imagination et leur inventivité que les élèves parviennent à proposer des solutions aux problèmes qui leur sont soumis.

DÉMARCHE RÉFLEXIVE

  • La capacité à développer une démarche réflexive permettant de prendre du recul sur les faits et les informations, tout autant que sur ses propres actions ; elle contribue au développement du sens critique. L’activité robotique étant réalisée par de petits groupes, ceux-ci vont apporter des solutions différentes aux problèmes posés. Cette activité est donc propice à la comparaison de procédures et de stratégies. Cette activité s’inscrit pleinement dans des démarches réflexives.

SHS 21 – RELATION HOMME-ESPACE

Assumer sa part de responsabilité dans la réalisation de projets collectifs

(S’) INFORMER

  • Lecture de tableaux, de graphiques, d’images fixes et mobiles, extraction des informations pertinentes et mise en relation avec d’autres sources.
  • Observation du terrain.
  • Appropriation puis utilisation d’un vocabulaire et de notions spécifiques en lien avec l’espace et la géographie

(SE) REPÉRER

  • Identification de repères (éléments significatifs permanents) sur le terrain, sur une photographie, un dessin, un plan simple, une carte.
  • Appropriation des principales conventions de représentation de l’espace.
  • Dénomination des points de repère significatifs de l’espace étudié (nomenclature).

A 22 AV – PERCEPTION

Développer et enrichir ses perceptions sensorielles

  • Développement de l’attention, de la curiosité en contact avec divers objets artistiques ou environnementaux
  • Échange autour de ses propres perceptions et de celles des autres.
  • Exercice d’observation et restitution sous forme de croquis…

L1 28 – ECRITURE ET INSTRUMENTS DE LA COMMUNICATION

Utiliser l’écriture et les instruments de la communication pour planifier et réaliser des documents

MSN 21 – ESPACE

Poser et résoudre des problèmes pour structurer le plan et l’espace

ÉLÉMENTS POUR LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES

  • Résolution de problèmes géométriques en lien avec le repérage, ainsi que les figures et les transformations étudiées (tri et organisation des informations, mise en œuvre d’une démarche de résolution, ajustement d’essais successifs, pose d’une conjecture, puis validation ou réfutation, déduction d’une ou plusieurs informations nouvelles à partir de celles qui sont connues, vérification, puis communication d’une démarche et d’un résultat en utilisant un vocabulaire ainsi que des symboles adéquats).

FIGURES GÉOMÉTRIQUES PLANES ET SOLIDES

  • Reconnaissance, description et dénomination de figures, de places.
  • Décomposition d’une surface plane en surfaces élémentaires et recomposition.
  • Représentation de figures planes à l’aide de croquis.
  • Reconnaissance du parallélisme et de la perpendiculaire.

REPÉRAGE DANS LE PLAN ET DANS L’ESPACE

  • Utilisation d’un système de repérage personnel (plan et espace) ou conventionnel (plan), pour mémoriser et communiquer des positions et des itinéraires.

MSN 24 – GRANDEURS ET MESURES

Utiliser la mesure pour comparer des grandeurs

ÉLÉMENTS POUR LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES

  • Résolution de problèmes géométriques en lien avec le repérage, ainsi que les figures et les transformations étudiées (tri et organisation des informations, mise en œuvre d’une démarche de résolution, ajustement d’essais successifs, pose d’une conjecture, puis validation ou réfutation, déduction d’une ou plusieurs informations nouvelles à partir de celles qui sont connues, vérification, puis communication d’une démarche et d’un résultat en utilisant un vocabulaire ainsi que des symboles adéquats).

MESURE DE GRANDEURS

  • Organisation d’un mesurage, choix d’une unité (conventionnelle ou non) et d’une procédure.
  • Estimation de grandeurs.
  • Comparaison, classement et mesure de grandeurs par manipulation de lignes, angles, surfaces ou solides, en utilisant des unités conventionnelles et non conventionnelles.
  • Mesure d’une longueur à l’aide d’une règle graduée et communication du résultat obtenu par un nombre ou par un encadrement.

CALCUL DE GRANDEURS

  • Calcul de longueurs, de trajets et de périmètres.

UNITÉS DE MESURE

  • Utilisation d’unités conventionnelles de longueur (cm et mm).