Choix d'une suite bureautique

Le Centre fri-tic ne recommande pas la migration vers une suite bureautique libre (par exemple OpenOffice, LibreOffice), malgré les économies potentielles sur le prix des licences.

Cet élément économique n'est pas le seul à considérer. D'autres paramètres sont à prendre en compte dans la décision.

  • Complexité accrue pour la collaboration entre enseignant-e-s
    Lors d'échanges de documents entres collègues de différentes écoles, les divers formats compliquent la tâche des enseignant-e-s.
     
  • Complexité accrue dans la collaboration dans le domaine administratif
    Les autorités scolaires utilisent la suite Microsoft Office. L'utilisation d'autres logiciels complique l'échange des documents entre enseignant-e-s et ces autorités.
     
  • Charge supplémentaire lors d'un changement de logiciel majeur
    Une charge importante est mise sur les enseignant-e-s lors d'une changement de logiciel très utilisé. Cette charge peut conduire à des réactions de rejet, avec pour conséquence une utilisation moindre des MITIC dans l'enseignement.
     
  • Augmentation des coûts de développement des séquences et support didactiques
    Les séquences et support didactiques doivent être développés dans différents formats, ce qui double au moins les coûts de production.
     
  • Augmentation des coûts de formation
    La formation continue doit être organisée en tenant compte de plusieurs logiciels, ce qui augmente les coûts de formation.
     
  • Diminution de la mobilité des enseignant-e-s
    La mobilité des enseignant-e-s entre établissements ne disposant pas des mêmes logiciels est compromise.