Logo zhAW

Etude JAMES 2016

Etude JAMES 2016

La Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) a une nouvelle fois mené en 2016 son enquête sur l'utilisation des médias par les jeunes de 12 à 19 ans en Suisse.
Voici les principaux résultats :

Dans l’ensemble, les résultats enregistrés sont plus ou moins similaires à ceux des enquêtes menées depuis 2010 et 2012 (certaines questions n'avaient pas été posées en 2010): c’est le cas notamment du comportement des jeunes au niveau de leurs activités de loisirs non-médias. Des différences significatives surgissent cependant dans certains domaines :

  • L'omniprésence des téléphones mobiles a continué d'augmenter: 99% des jeunes possèdent un téléphone mobile, un smartphone dans la majorité des cas (98%).
  • On remarque une augmentation marquée d’environ 25 % du temps d’utilisation journalier d’internet : en moyenne, les jeunes passent 2,5 heures par jour sur internet en semaine (auparavant: 2 h) et 03h40 (auparavant 3) le weekend. Cela donne à penser que les adolescents disposent toujours plus tôt d’abonnements permettant une navigation illimitée sur Internet.
  • Possession d’appareils : on constate une légère baisse du nombre d’appareils photo numériques, de lecteurs DVD et mp3 ainsi que de radios. Ceci est probablement lié au fait que ces fonctionnalités ont été reprises par les smartphones. En revanche, le nombre de jeunes possédant une tablette a augmenté.
  • 94% des jeunes possèdent un compte auprès d’au moins un réseau social. Cette tendance continue d’augmenter régulièrement. Pour la première fois depuis plusieurs années, Facebook n’occupe plus la place de leader auprès des jeunes : Instagram (81%) et Snapchat (80%) sont en effet clairement positionnés devant Facebook (62%). Facebook accuse non seulement un recul au niveau du nombre de créations de nouveaux comptes mais également au niveau de sa fréquence d'utilisation (55% contre 79% en 2012).
  • Les jeunes regardent désormais moins la TV et préfèrent visionner des vidéos ou des séries sur Internet (Youtube ou Netflix), Youtube étant le site le plus populaire. Les « YouTuber » qui publient des vidéos sur différents thèmes (par exemple, des conseils en matière de maquillage ou de mode, sketches, ...) sont devenus les nouvelles idoles des jeunes, au même titre que les chanteurs ou les acteurs par le passé.

D'un point de vue pédagogique, il est important de considérer les points suivants:

  • L'omniprésence du téléphone mobile ou de la tablette conduit à une connexion 24/24h (présence en ligne) constante (cf. durée d’utilisation d’internet ci-dessus). On devrait encourager les jeunes à réserver des plages Offline dans leur vie quotidienne.
  • On observe pour la première fois une légère diminution au niveau de l'utilisation des paramètres de confidentialité. Cela peut être lié au fait qu’Instagram et Snapchat ont désormais supplanté Facebook. Il faut néanmoins continuer à sensibiliser les jeunes sur l'importance de la protection des données et de la sphère privée.
  • 41% des jeunes interrogés ont déjà rencontré quelqu'un qu'ils ont connu sur Internet. Il est donc nécessaire de prendre des mesures de sensibilisation pour prévenir les dangers tels que le cybergrooming.
  • «Video is king": l'étude démontre que les films et les vidéos occupent un rôle extrêmement important auprès des jeunes. Pour l'école, cela signifie qu'il faut favoriser une meilleure acquisition des compétences cinématographiques.

Tous les résultats de l'étude James 2016  peuvent être consultés sur le site web de la ZHAW et de Swisscom.